Actualités

👇 Voici ma dernière actualité ! 👇 Les plus anciennes sont également postées sur Facebook !
François Iaccarino - Auteur Publié le 22/11/2022
J’ai décidé d’écrire ce dernier point de l’année avec de la musique. Oui, je sais, les plus sérieux d’entre vous me lanceront cette remarque : « Il ne faut pas travailler avec de la musique ! Ca déconcentre » ! Possible. En attendant, je n’ai jamais dit que j’étais en train d’écrire avec une sono poussée à fond la caisse ! Voyez-vous, le seul bruit qui m’accompagne en ce moment, c’est celui de la pluie sur les carreaux ! Et ce petit fond sonore ne me déconcentre pas, bien au contraire ! Du coup, c’est en musique et bien attentif que je vous écris ce dernier point de l’année. Vous êtes aujourd’hui 196 à me suivre sur cette page Facebook et j’en suis très heureux ! Pour finir cette année en beauté, est-ce qu’on ne franchirait pas la barre des 200 abonnés ? Ce serait sympa ! Non ? Si, si ! Je vous assure ! Ca serait vachement sympa ! Et puis après tout, même si on en reste là, c’est déjà super ! Non ? Si, si ! Je vous assure ! ;) Depuis mon précédent point, deux demandes de textes me sont parvenues : "Coût de feu" est partie à Traînou, dans le Loiret ; quant à ma pièce "Le fruit du hasard", elle est partie à Saint Denis de Pile… en Gironde ! J’étais déjà très heureux de voir que les suites de mes textes étaient demandées à l’étranger… mais là, dans le département qui m’a vu naître, grandir, travailler et… (oui, bon, on va pas en faire des tonnes, non plus), c’est tellement gratifiant ! A ce stade, ce ne sont que des demandes. Il faut que les textes plaisent à toute la troupe, soient retenus et joués ! Est-ce que ce sera le cas ? Je le saurai dans quelques mois !... En attendant, voici un petit récapitulatif des demandes de textes obtenues : - "Arrête ton cinéma !" est partie à Damgan (56) ; - "Coût de feu" est partie à Traînou (45) ; - "EHPAD Bol" est partie à Saint Thibault des Vignes (77) ; - "Le fruit du hasard" est partie à Saint Denis de Pile (33). D’ailleurs, j’en profite pour faire un petit rappel : vous êtes nombreux (enfin… quelques personnes, quoi !) à me demander pourquoi mes textes sont souvent joués ici, là-bas… mais jamais à côté de chez vous. Eh bien figurez-vous que le seul responsable, c’est le hasard ! Je ne sais pas qui télécharge mes textes, ni quand, ni où… rien ! Je ne sais cela que lorsqu’une personne entre en contact avec moi par mail et me demande la suite d’un texte en me précisant le nom de la troupe qui pourrait être intéressée et la ville. Du coup, vous vous en doutez : je ne décide pas des lieux où mes pièces sont jouées ! Je gère déjà pas mal de choses : entre les textes, les jeux de mots, la distribution, les décors, les didascalies… croyez-moi, j’ai déjà assez de travail ! Assez de travail ? Certains en doutent ? Qu’à cela ne tienne, Etienne ! (Oui, j’assume ces mots) ! Je vais vous prouver tout de suite que je charbonne ! Figurez-vous que je travaille toujours d’arrache-pied sur ma neuvième pièce. En la relisant, j’ai trouvé que deux-trois choses n’allaient pas. Certaines répliques étaient comme ces grosses parts de kouign-amann qu’on vous sert à quatre heures : bien lourdes ! Non, promis : j’aime la Bretagne ; mais cette pièce, beaucoup moins ! Vous l’aurez compris : après relecture, ce texte ne m’a pas convaincu et j’ai décidé de le travailler encore afin que ça me plaise et que ça plaise aussi à des troupes. Je prolonge sans arrêt la date de publication de cette neuvième pièce, mais soyez sûrs d’une chose : le jour où elle sera publiée, ce sera l’accomplissement de près de deux ans de boulot ! Deux ans ! Ce jour-là, je serai fier de vous présenter ce nouveau texte ! Et après, dans un futur lointain (vachement lointain), il y aura une dixième pièce dont j’ai déjà dessiné une petite trame… puis une onzième… et un court-métrage auquel je n’ai pas renoncé… bref, j’ai du boulot pour des années ! Mais chaque chose en son temps ! N’allons pas trop vite en besogne. Tranquille, Emile ! (Oui, j’assume toujours). Elles étaient sympas, ces nouvelles ? Vous en voulez d’autres ? Alors rendez-vous dans cinquante jours pour un nouveau point : le mercredi 11 janvier 2023 !... ;)